De l'or pour une huile d'olive ardéchoise à l'ancienne

Après une médaille d’argent en 2018, cette année, au concours général agricole organisé pendant le Salon de l’agriculture à Paris début mars, l’huile d’olive du moulin Froment aux Vans a obtenu une médaille d’or. Alain Froment et les producteurs oléicole leurs du pays des Vans sont très satisfaits de la reconnaissance de leur travail. au Salon international de l’agriculture à Paris début mars De la sélection des fruits à l’entrée du moulin jusqu’à l’obtention du précieux liquide, ils obtiennent un premier prix dans la catégorie huiles de France.
l’échantillon présenté est élaboré à partir de fruits mûrs (entre vert et noir) issus de deux variétés anciennes ardéchoises. la négrette et la rouelle : la négrette. variété précoce au goût de noisette et d’amande. est assez douce la rougeur au goût de pomme, présente une amertume plus prononcée.
Extraction lente • Cet assemblage donne un résultat équilibré, d’autant que cette année, les fruits présentaient un très bon état sanitaire. d’où la spécificité d’olive mûr élaboré à partir d’olives récoltées à maturité, au goût d’olive noire onctueuse. bien prononcé sans ardence.
Le broyage est effectué à la meule de pierre qui permet une extraction lente et douce afin de préserver au maximum les qualités gustatives et aromatiques. En Ardèche, le moulin Froment est le seul  sur la dizaine de moulin à utiliser un moulin à meule de pierre, tandis que le département représente à peine 1 % de la production française d’huile d’olive. Les membres du jury, formé d’oléologues avertis. ont donc attribué pour la première fois au concours agricole de Paris, la récompense ultime. l’unanimité à ce produit.
Moulin Froment. 10 route des Cévennes aux Vans.

Alain Froment est la quatrième génération à utiliser le broyage à la meule de pierre, Installée depuis 1900, pour produite son huile d’olive.

0 0 4 6 5 6